Contact Serge..........Vinylmaniaque.com.Retour accueil..
Site localisé dans la région bordelaise



Pop-rock 71-75
toujours un parfum de sixties...


Parmi mes pochettes de disques préférées extraites
de ma collection :

15 albums pop-rock de 1971 à 1975

J'ai choisi ces pochettes en fonction de critères "affectifs".

Cliquer sur chaque photo pour agrandir l'image.

Le courant musical novateur et créatif des années soixante perdura durant le début des années soixante-dix. Certains disques, que soit par la date de sortie très proche ou par leur contenu musical pourraient à mon avis être « datés » sixties, d'autres annoncent les grandes mutations musicales futures : sacralisation de certains, éclatement d'autres, disparitions, une époque n'en finit pas de faire parler d'elle...

Lire en bas de la page les commentaires relatifs à ces disques.
Sous certaines légendes j'ai placé des liens vers une deuxième photo
permettant de visionner le verso ou l'étiquette du vinyle.

Blood Sweat and Tears Karen Dalton
The Doors
1. — Blood Sweat
and Tears

« B. S. & T. 4 » (1971)
2. — Karen Dalton
« In my own time » : (1971)
3. — The Doors « Full
doors circle »
(1972)
Melanie Delaney and Bonnie
David Bowie
4. — Melanie « Stoneground words », (1972)
5. — Delaney
and Bonnie
« D & B together" »
(1972)
6. — David Bowie
« Aladdin sane » (1973)

+ photo intérieur pochette
Jefferson Airplane Sonny and Cher
Grateful Dead
7. — Jefferson Airplane
« Thirty seconds
over winterland »
8. — « Sonny and Cher
« Mama was
a rock-and-roll singer »
(1973)
9. — Grateful Dead
« Wake of the flood » :

(1973)
Robert Wyatt Humble Pie
Variations (les)
10. — Robert Wyatt
« Rock bottom »
11. — Humble pie
« Town and country »

(1975)
12. — Variations (les)
« Café de Paris » (1975)
Janis Joplin Rolling Stones Jimi Hendrix
13. — Janis Joplin
« Janis » : (1975)
+ photos du livret
: 1 2
14. — Rolling stones
« Metamorphosis » :
(1975)
15. — Jimi Hendrix
« Crash landing » : (1975)
1. — Blood Sweat and Tears « B. S. & T. 4 » (1971) ce fabuleux groupe avait encore plein de choses à exprimer...

2. — Karen Dalton « In my own time » : (1971) Là encore on est dans le plus pur style « années soixante » que ce soit dans les sources d'inspiration ou le style musical, le tout rehaussé par la voix unique de Karen Dalton.

3. — The Doors « Full doors circle » (1972) Un disque des Doors sans Jim... Même si le contenu est intéressant ce disque nous fait regretter encore plus l'absence de Morrison. Pourtant sans les « autres » Doors il est probable que le petit Douglas serait resté dans l'oubli, ses textes sous le bras. Le destin a été injuste avec eux car en symbiose avec Jim ils atteinrent les sommets de la culture pop avec seulement quelques albums et concerts inoubliables...

4. — Melanie « Stoneground words », (1972) Les « Beautiful people » entraient dans l'Histoire mais Melanie était toujours créative (album USA).

5. — Delaney and Bonnie « D & B together" » (1972) Ce duo mythique continuait à assurer (pressage USA).

6. — David Bowie « Aladdin sane » (1973) La « grande » époque de Bowie chevauche entre la fin des sixties et le début des seventies.

7. — Jefferson Airplane « Thirty seconds in winterland » (1973) Ce somptueux live de l'Airplane nous rappelle le fabuleux chemin parcouru par ce grand groupe de rock psychédélique. (Pressage USA)

8. — « Sonny and Cher « Mama was a rock-and-roll singer » » : (1973) Encore une ultime tentative qui ne dépassa pas les Etats-Unis du célèbre duo sixties. Bientôt Cher va commencer une grand carrière solo (pressage USA).

9. — Grateful Dead « Wake of the flood » : (1973) Comme l'Airplane, le Dead continue à vendre du vinyle tant l'image mythique du son west coast reste forte pour beaucoup.

10. — Robert Wyatt « Rock bottom », (1974) D'un groupe mythique (Soft Machine) créé en 1966 à un autre groupe (Matching mole) pour aboutir à une carrière solo dans les seventies, ce deuxième album de Robert Wyatt est lui aussi en ligne directe d'inspiration des débuts sixties du rock progressif.

11. — Humble pie « Town and country » (1975) Même au milieu des seventies l'image des « super-groups » sixties reste vendable. Frampton et Marriot dans le même groupe cela fait toujours rêver.

12. — Variations (les) « Café de Paris » (1975) Là nous avons une ultime tentative de « recyclage » musical qui marque la fin des Variations qui fut en fin des sixties le seul groupe pop français ayant pu atteindre une certaine notoriété médiatique (avec Martin Circus).

13. — Janis Joplin « Janis » : (1975) A l'image d'Hendrix, le décès de Janis Joplin la fit entrer dans la légende pop d'où un flot d'albums post-mortem comme ce double album-livret avec des photos originales.

14. — Rolling stones « Metamorphosis » : (1975) Les Stones en mal d'inspiration ? Toujours est-il qu'en 1975 ils se mirent à racler les tiroirs et publièrent des morceaux de différentes périodes laissés jusque-là sur la touche. Leurs fans furent vite rassurés : leur formidable présence scénique associée à quelques épisodiques retours d'inspiration va leur assurer une longévité exceptionnelle jusqu'à nos jours.

15. — Jimi Hendrix « Crash landing » : (1975) Le décès de Jimi Hendrix vient de le faire entrer dans la légende depuis précisément 1970.... Les album post-mortem vont se succéder sans arrêt jusqu'à nos jours.

Plan du site Vinylmaniaque.com

ACCUEIL Vinylmaniaque.com