vinylmaniaque.com
@Contact :
vinylmanique@orange.fr
. Récapitulatif de l'ensemble des parutions de la rubrique « "Histoires" de disques »

. Récapitulatif de l'ensemble des parutions de la rubrique « Nostalgie des années soixante »

.

Edito/Chronique d'un vinylmaniaque / Décembre 2021

Bonjour à tous,

Les fêtes de fin d’année vont je suppose multiplier l’achat de vinyles neufs. Qu’il s’agisse de rééditions de choses anciennes ou de la musique populaire actuelle on peut se faire plaisir avec du neuf. De nombreux artistes actuels ont leurs albums déclinés en vinyle. Reste à trouver des choses que l’on aime dans la création actuelle. Personnellement j’aime bien les disques en couleur… Dans la mesure où celle-ci, au niveau de la symbolique illustre bien le contenu. Je pense à cette version « jaune miel » d’une réédition d’un album mythique de Jimi Hendrix… A quoi cela fait-il penser me demanderont certains ? Je dirai à quelque chose qui se fume sans entrer dans le détail… Il paraît que la mise en couleur d’un vinyle n’a aucune incidence sur le coût de fabrication. On remplace une teinte (le noir) par une autre point barre. Cela justifie pourtant presque toujours une sur-cotation… Je suppose en fait, et c’est là que les fabricants sont rusés, que l’on crée ainsi à moindre frais des séries limitées dont les acheteurs sont friands. Bon, ceci écrit une galette d’une belle couleur c’est sympa à découvrir et manipuler. En revanche j’aime moins les picture discs, sans trop savoir pourquoi. Trop « criard », trop kitsch ? A chacun ses goûts mais en ce qui concerne les « shape discs » là je déteste carrément. Il est vrai que ce type de disques est assez confidentiel.

En cette fin novembre on parle beaucoup de la « panthéonisation » de Joséphine Baker. Au niveau musical ça a un peu vieilli mais j’ai tout de même quelques albums d’elle dans ma collection. Elle me paraissait importante au niveau historique. Figurez-vous que, tout petit, j’ai entendu chanter Joséphine Baker en live ! On devait être vers 1957-1958… Lors de la visite d’un oncle nous étions allés aux Milandes en famille. Après la visite d’une partie du château il y avait un restaurant avec, suprême attraction la venue de Joséphine pour chanter quelques chansons. Ce n’était pas rien, à l’époque on ne « sortait » pas souvent, la preuve il m’en reste quelques bribes de mes souvenirs. Ma mère plus tard me dit « elle est venue chanter très brièvement, quelques mots rapides et au-revoir »… Bref elle n’avait pas été emballée. A l’époque il devait y avoir les enfants adoptés que certains au village disaient « mal élevés »… Des factures impayées également avaient généré des mécontents autour du château… Mais bon, ce ne sont que des « on-dit » mais on peut admettre (surtout actuellement) que des célébrités n’ont pas que des bons côtés… Ceci écrit le château des Milandes, bien que de taille moyenne, est très beau, à visiter si vous passez dans le coin, donc en Dordogne…

J’écoute actuellement un vieux disque (comme souvent vous le savez) de la gentille Mary Hopkin (album « Post card ») qui contient le non moins délicat « Those where the days ». Il me semble qu’on entendait ça lors des fêtes de fin d’année. Sorti en septembre… 1968, tu as raison Mary, those where the days, une bouffée de tendresse pour clôturer une année 2021 qui en a manqué… Même si on n’est pas croyant cette période est aussi l’occasion d’un peu de douceur dans un monde hélas plus que jamais de brutes comme l’actualité nous le rappelle sans cesse.

Ce disque me fait aussi penser à Gorgi un cyber contact vinylmaniaque Bulgare et (heureusement pour communiquer) francophone. En effet il me l’avait expédié dans le cadre d’échanges de vinyles que nous pratiquions à l’époque. La situation sanitaire est très mauvaise nous dit-on en Bulgarie… Pensons également aux autres pays qui sont dans la galère associée à cette saloperie de virus.

Profitons tout de même de ces moments festifs, conviviaux, vivons l’instant car on ne sait jamais vraiment de quoi demain sera fait.

Amitiés vinylmaniaques et plein de choses positives pour vous, bonnes fêtes de fin d’année.

SERGE

Remerciements à Alain J. pour le lien vers le spectacle hommage à Serge Gainsbourg mentionné sur la lettre d'info.


Ce mois-ci une nouvelle page mise en ligne concerne les 33 tours "historiques" rock pionniers dit "Classic rock" donc des années 50-60 : CLIQUER ICI

Une autre page, la vingt-et-unième sous la rubrique "Nostalgie des années soixante" aborde, vu la période, les jouets anciens de collection... : CLIQUER ICI